LES BÉNÉFICES DES NOUVELLES TECHNOLOGIES POUR LES FILLES 

L’alphabétisation numérique devient presque aussi importante que l’alphabétisation traditionnelle.

Plus de 90 % des métiers dans le monde entier requièrent déjà des compétences digitales selon l’Union Internationale des télécommunications. Si les gouvernements des pays en développement équipaient les filles avec des outils numériques et leur proposaient des formations en Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), ils rendraient l’accès aux postes de dirigeants beaucoup plus faciles pour les femmes.

La technologie peut également constituer un outil puissant pour que les femmes et les filles deviennent des agents du changement. Elles pourraient s’organiser de manière plus efficace et galvaniser leur action pour des causes communes, comme la lutte contre les violences sexistes.

LES OBSTACLES À UN ACCÈS ÉGALITAIRE AUX OUTILS DIGITAUX

Mais les femmes et les filles continuent de faire face à des obstacles qui les empêchent d’accéder et d’utiliser la technologie et les outils numériques autant que les garçons et les hommes. Sans accès équitable à ces nouveaux outils, elles ne peuvent participer aux changements de notre société de plus en plus marquée par le digital. En effet, cela empêche de façon considérable le développement de certaines économies. Selon une étude d’Intel en 2013, si 600 millions de femmes étaient connectées à Internet en trois ans, cela se traduirait par une augmentation du PIB mondial de l’ordre de 13 à 18 milliards de dollars.

Les TIC sont un outil de travail essentiel pour les nouvelles générations.

Malheureusement, les stéréotypes traditionnels empêchent les femmes et les filles d’accéder et d’apprendre à utiliser la technologie. Souvent, les garçons sont prioritaires au détriment des filles. Si une famille peut se permettre de posséder un seul téléphone, c’est au père de famille qu’il sera attribué.

Dans les pays les moins développés, l’écart entre les sexes quant à l’usage d’Internet s’élève à 31 %. En 2016, l’écart régional le plus important entre les sexes était en Afrique (23%) et le plus petit en Amérique (2%). En ce qui concerne la propriété des téléphones portables, l’écart entre les sexes est plus prononcé en Asie du Sud, où les femmes ont 38 % moins de chances de posséder un téléphone mobile que les hommes.

Ainsi Il est de notre responsabilité de veiller à ce que la technologie et Internet deviennent un facilitateur d’émancipation pour les filles et les femmes.

Source: https://www.plan-international.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *