Le continent africain compte une importante population des plus jeunes au monde, qui utilise massivement le net, pas seulement pour être connectée, mais aussi dans le cadre du développement des start-ups. C’est une réelle métamorphose digitale qui s’accomplit en Afrique. Plusieurs secteurs d’activité sont concernés par cette métamorphose numérique, que ce soit le commerce, la santé, l’agriculture, l’éducation ou la formation.

Lors du salon Viva Tech qui s’est tenu à Paris, la directrice des Relations Extérieures, de la RSE et de l’Innovation chez Orange Tunisie, Asma Ennaifer, a relevé les avantages de la formation digitale et son rôle imminent dans le développement du continent africain. Son intervention à travers la thématique “la formation au numérique et par le numérique, accélérateur de croissance en Afrique” a permis de soulever les possibilités offertes par l’enseignement digital notamment en ce qui concerne l’adoption des approches tournées vers l’apprenant. Elle souligne que la formation numérique est devenue incontournable pour faciliter les échanges et garantir l’émergence de métiers d’avenir dans l’ensemble du continent.

l’apprentissage digital peut se révéler une arme puissante pour réduire significativement le chômage à l’échelle continentale. En effet les formations numériques permettent l’acquisition de nouvelles compétences et facilitent la reconversion vers des métiers plus demandés sur le marché de l’emploi. Pour la jeunesse africaine, c’est le moyen de répondre à ses exigences dans le domaine du travail et de lui assurer une projection certaine dans l’avenir. Il s’agit d’une percée pour les diplômés chômeurs qui peinent à dénicher le job adéquat et qui sont pénalisés par l’inadéquation de leur formation académique avec les besoins des employeurs sur le marché de l’emploi.

Source: https://blog.betterstudy.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.